• 22 SEP 20
    • 0

    Augmentation seins par prothèses: Quelle différence entre implants en silicone et implants salins?

    Une prothèse mammaire, consiste en un dispositif médical utilisé par un chirurgien esthétique lors d’une opération de traitement des seins afin de reconstruire la forme d’une poitrine ou pour augmenter son volume.
    Pour une femme qui envisage de subir une opération d’augmentation des seins, le choix de la prothèse mammaire est souvent une étape délicate, en effet, l’objectif de cette phase consiste à trouver le bon compromis entre ses attentes en termes de résultat esthétique et sa morphologie avec une prise en considération des complications éventuelles.
    Outre la taille, la forme et la texture du dispositif, le choix du contenu de la prothèse est également un vrai casse-tête autant pour la patiente que le chirurgien esthétique.

    Les compositions de prothèses mammaires.

    Les praticiens de la chirurgie esthétique, classent les implants en fonction de leur produit de remplissage.

    1-Implant mammaire en silicone.

    Ce type de prothèses, répond parfaitement à l’ensemble des normes de sécurité.
    En faut, l’élastomère de silicone qui forme l’enveloppe est à la fois souple, élastique et étanche avec une texture rugueuse ou lisse.
    Son paroi solide, empêche le gel de partir vers l’extérieur.

    2-Implants mammaires salins.

    L’utilisation de ce type de prothèses, remontent à l’année 1992 jusqu’en 2007 pour remplacer les prothèses à base de silicone.

    Que choisir entre une prothèse en silicone ou en salin?

    1-Les avantages des prothèses salines : innocuité, volume ajustable et incision réduite.

    Le sérum physiologique, fait référence au nom médical de l’eau salée et stérilisée. Ce s’agit même liquide contenu dans les poches de perfusion intraveineuse, et administré à un patient déshydraté.
    Une prothèse saline, est souvent constituée d’une coque de silicone vide afin de faciliter son implantation.
    Une fois posée dans la poitrine, l’implant est remplie de solution saline jusqu’à atteindre la taille escomptée. Ensuite, son volume est ajustable.
    Ce type de prothèse, est souvent indiqué pour corriger une asymétrie mammaire.

    2-Les prothèses salines sont plus susceptibles de se dégonfler en cas de rupture.

    En réalité, un implant mammaire est conçu pour durer longtemps. Cependant, le risque d’usure augmente avec le temps.
    En cas de rupture du dispositif, la prothèse saline ne pose aucun risque pour la santé, en effet, le liquide physiologique est immédiatement absorbé par l’organisme. Ainsi, une telle fuite entraîne un dégonflement de la prothèse suivie d’une modification de la forme et la taille du sein ce qui fait appel à une nouvelle opération pendant laquelle l’implant est remplacé.

    3-Implants en silicone : un résultat plus naturel et une meilleure longévité.

    Ce type d’implant mammaire, renferme un gel de silicone cohésif qui permet de reproduire la texture naturelle de la poitrine.
    La silicone, est un matériau plus épais et plus visqueux par rapport au sérum physiologique en termes de propriétés très proches de celles du tissu mammaire. C’est pourquoi, la plupart des patientes optent aux implants salins qui offrent un résultat esthétique plus naturel à l’apparence comme au toucher.

    4-Moins de risque d’écoulement mais un suivi médical plus rigoureux pour les prothèses siliconées.

    Il est rare, que des fuites de silicone puissent survenir, en effet, il ne s’écoule pas facilement comme le ferait un liquide.
    Ainsi, l’apparence de la poitrine reste intacte même en cas de rupture.
    En cas d’une éventuelle fuite, ce dernier reste difficile à détecter ce qui nécessite un dépistage préventif régulier.
    Par rapport aux implants salins, les prothèses siliconées sont plus susceptibles de provoquer une contracture capsulaire.